Catégories
Santé

La fracture des côtes : manifestations et traitements

La douleur d’une côte cassée est toujours très intense et mal supportée. Quel que soit le type de fracture ou le nombre de côtes touchées, le besoin impérieux de respiration impose un mouvement permanent de la cage thoracique qui ravive la douleur pendant tout le temps qu’il faudra pour une guérison complète. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, il ne faut pas un grand choc pour une fracture de la côte. Et si vous avez une côte cassée, il n’y aura pas un traitement spécifique pendant les 2 mois environs qu’il faudra pour guérir.

Dans quels cas soupçonner une fracture des côtes ?

S’il est vrai qu’un choc violent peut être à la base d’une fracture des côtes, il n’en demeure pas moins vrai que ce n’est pas toujours la brutalité ou la violence qui provoque cette fracture. Dans tous les cas, la douleur ressentie dépasse la violence du mouvement qui a causé la fissure de la côte. Une quinte de toux, ou un éternuement brusque, peut provoquer une côte fêlée. De même, un effort physique répété peut aussi en être la cause. La fracture d’une ou de plusieurs côtes se reconnaît par une douleur inhabituelle dans la région touchée quand on prend une grande inspiration, quand on tousse ou éternue, quand on tord le torse ou quand on touche la zone. Pour en savoir plus sur le sujet, visitez ici.

Que faire en cas de fracture des côtes ?

Si le diagnostic est confirmé, il n’y aura pas de pose de plâtre. Le patient se verra prescrire des antalgiques pour apaiser la douleur, et lui permettre d’avoir une respiration moins gênante. Il devra aussi limiter les mouvements par un repos général. Ces précautions évitent les complications et sont suffisantes pour aboutir à la guérison en deux mois à peu près. Cependant, en cas de complication, une intervention chirurgicale et une hospitalisation pourraient s’avérer nécessaires.